En savoir plus

Existe-t-il un lien entre le fer et la fertilité féminine ?

Existe-t-il un lien entre fer et fertilité féminine ? Les experts de BeMum vous l'expliquent et vous mettent en garde contre toute carence ou excès.

  1. Quels sont nos besoins nutritionnels en fer ?
  2. Où peut-on retrouver le fer dans notre alimentation ?
  3. Toutes les sources alimentaires en fer se valent-elles ?
  4. Pourquoi les compléments alimentaires BeMum ne contiennent pas de fer ?

Cet article vous est proposé par BeMum, qui développe des programmes de nutrition personnalisés, pour accompagner les femmes en désir d'enfant.

BeMum vous aide pour tomber enceinte plus facilement !

Le fer est indispensable au fonctionnement normal de l’organisme. Il joue un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions biologiques. Cet oligo-élément entre dans la composition de l’hémoglobine, une protéine qui est le constituant principal des globules rouges. En présence de fer, l’oxygène se fixe sur l’hémoglobine au niveau des poumons et est transporté par le sang vers toutes les cellules de l’organisme. Il est également un des constituants principaux de la myoglobine présente dans les muscles, et joue un rôle important dans le bon fonctionnement du système nerveux.

Le fer est également essentiel pour la production d'énergie. Il est nécessaire à la fonction de nombreuses enzymes impliquées dans le métabolisme énergétique et la production d’ATP, la principale source d'énergie utilisée par les cellules. Sans suffisamment de fer, le métabolisme énergétique peut être perturbé, ce qui associé à une diminution du transport de l’oxygène et peut entraîner une fatigue et une diminution de la capacité à effectuer des tâches physiques et mentales.

La synthèse de l'ADN dépend également du fer. Le fer est nécessaire à l'activité de l'enzyme appelée ADN polymérase, qui joue un rôle clé dans la réplication de l'ADN, un processus essentiel à la croissance et à la réparation des cellules. Sans suffisamment de fer, la synthèse de l'ADN peut être compromise, entraînant un ralentissement de la division cellulaire et une diminution de la capacité du corps à réparer les tissus endommagés.

De plus, le fer joue aussi un rôle important dans le système immunitaire. Les cellules immunitaires ont besoin de fer pour fonctionner de manière optimale. Le fer est impliqué dans la réponse inflammatoire et dans la modulation de l'activité des cellules immunitaires. Un apport adéquat en fer est donc essentiel pour maintenir un système immunitaire fort et une capacité de défense contre les infections.

En plus de ces rôles fondamentaux, pour ce qui est de la fertilité, il fait partie des nutriments sur lesquels miser pour concrétiser son projet de bébé et tomber enceinte rapidement.

Cependant le fer est un nutriment à double tranchant. Une carence en fer peut entraîner une anémie, une fatigue, une diminution des performances cognitives et une altération du système immunitaire. Mais un excès de fer peut également être nocif et provoquer des dommages oxydatifs dans l'organisme avec des conséquences négatives sur sa santé en général et sa santé reproductive en particulier. Il est pour cela important de maintenir un équilibre adéquat en fer dans l'organisme.

Quels sont nos besoins nutritionnels en fer ?

fer-grossesse

Le fer est un micronutriment qui a différents besoins nutritionnels selon si on est un homme ou une femme. Pour une femme, les besoins totaux en fer se situent entre 2 à 4 mg/j, soit le double de ceux d’un homme.

En effet, à cause des menstruations et donc de la perte de sang, les femmes en âge de procréer ont un besoin plus important en fer pour compenser cette perte.

Généralement, une perte de sang de 25 à 40 ml pendant les règles qui doit être compensée par un apport alimentaire supplémentaire d’au moins 0,4 à 0,8 mg/j de fer.

Dans le cas des femmes qui ont des règles plus abondantes, de plus de 60 ml, cela peut aller jusqu’à épuiser les réserves de fer de l'organisme, si ce n’est pas compensé par un apport alimentaire plus important. Et enfin des pertes de plus de 80 ml peuvent même entraîner une anémie clinique. Il est donc particulièrement important de veiller à un bon équilibre alimentaire en fer.

Que se passe-t-il lorsque l’on est en carence de fer ?

Tout d’abord, une carence en fer peut inclure une baisse de la qualité du fonctionnement du système immunitaire, une altération du fonctionnement cognitif et de la mémoire et des complications pendant la grossesse.

Un manque de fer ou anémie est caractérisé notamment par une réduction du nombre de globules rouges et une diminution de la concentration d'hémoglobine dans le sang. Elle entraîne une diminution de la capacité de transport de l'oxygène dans le corps, ce qui a pour résultat/effet une fatigue excessive, une faiblesse, des étourdissements.

En ce qui concerne la fertilité, une carence en fer durant la période préconceptionnelle, peut perturber le cycle menstruel et causer des irrégularités dans l'ovulation, rendant plus difficile la conception.

Enfin, pendant la grossesse, une carence en fer peut augmenter les risques de complications, tels que le diabète gestationnel, hypertension artérielle pendant la grossesse que l’on appelle la prééclampsie, mais aussi le retard de croissance intra-utérin, la naissance prématurée et encore un faible poids à la naissance.

Que se passe-t-il lorsque l’on a trop de fer dans l’organisme ?

Même si la carence en fer est plus connue, l'excès de fer dans l'organisme, également connu sous le nom d'hyperferremie, peut aussi affecter la fertilité féminine et diminuer les chances de tomber enceinte.

Cet excès de fer ou "surcharge en fer" peut interférer avec la régulation des hormones telles que l'estradiol et la progestérone, et conduire à plusieurs effets indésirables comme une perturbation du cycle menstruel, des règles irrégulières, des menstruations abondantes ou une diminution de la qualité et la régularité de l’ovulation.

La qualité des ovocytes peut aussi être affectée par le surplus de fer qui provoque une accumulation de radicaux libres, qui est la cause d’un stress oxydatif accru. Cela peut endommager les cellules y compris les ovocytes et réduire ainsi les chances de concevoir un bébé.

Si vous soupçonnez une surcharge en fer ou si vous avez des préoccupations concernant votre fertilité et votre capacité à concevoir un bébé, il est essentiel de consulter un professionnel de santé seul qualifié pour poser un diagnostic précis et une éventuelle prise en charge médicale avec des conseils appropriés pour tomber enceinte.

Où peut-on retrouver le fer dans notre alimentation ?

fer-grossesse

Notre organisme consomme tous les jours du fer, nous devons donc veiller à un apport régulier au travers de notre alimentation, qui est notre seule et unique source de fer. Au niveau de l’alimentation, certains aliments sont plus ou moins riches en fer :

  • Le foie comme le foie de volaille qui contient 12 mg de fer pour 100g
  • Dans l’agneau qui contient 12.4 mg de fer pour 100g
  • Certains fruits de mer sont riches en fer comme les palourdes cuites qui contiennent 10 mg de fer pour 100g
  • Dans les graines comme le sésame : 15 mg de fer pour 100g, le lin : 10 mg ou encore le chia : 8 mg
  • Enfin dans les légumineuses comme les lentilles, les haricots et les fèves qui contiennent en moyenne 7 mg de fer pour 100g.

La quantité de fer dont nous avons besoin dépend de facteurs tels que votre sexe, votre âge et votre état de santé général. Il est important de maintenir un équilibre alimentaire global pour répondre à vos besoins nutritionnels.

Toutes les sources alimentaires en fer se valent-elles ?

fer-grossesse

Effectivement, tous les aliments contenant du fer ne se valent pas. Il existe deux formes de fer alimentaire : le fer non héminique, présent à la fois dans les aliments végétaux et quelques tissus animaux, et le fer héminique, qui comme son nom l’indique provient de l'hémoglobine et de la myoglobine et que l’on retrouve dans les aliments d'origine animale.

Le fer héminique est mieux absorbé par l’organisme que le fer non-héminique.  C’est-à-dire que pour une même quantité de fer alimentaire consommée, nous en retrouvons 2 à 3 fois moins dans le sang quand la source est végétale et contient du fer non-héminique. Ainsi les personnes végétariennes ou végans sont plus susceptibles d’être carencées en fer, car non seulement les végétaux sont moins riches en fer, mais ce fer est non-héminique et est beaucoup moins bien absorbé que le fer trouvé dans des aliments d’origine animale.

En plus de veiller à un apport régulier en aliments riches en fer comme les légumineuses, il est important de veiller à un apport alimentaire plus important pour certaines vitamines qui sont directement impliquées dans la régulation du fer.

La vitamine C aide à convertir le fer non héminique provenant de sources végétales telles que les légumes, les céréales et les légumineuses, en une forme plus facilement absorbable par l'organisme. Une alimentation particulièrement riche en vitamine C pourrait aider les végans ou les végétariens à maintenir un bon équilibre en fer dans l'organisme.

La vitamine A contribue également à maintenir un équilibre adéquat en fer dans l'organisme en modulant le stockage hépatique.

Enfin, les vitamines du groupe B, telles que la vitamine B12, la vitamine B6 et l'acide folique ou vitamine B9, jouent un rôle important dans la production des globules rouges qui contiennent l’hémoglobine indispensable à la respiration et la production d’énergie pour notre organisme.

Pourquoi les compléments alimentaires BeMum ne contiennent pas de fer ?

Comme un excès est aussi dangereux qu’une anémie et que la régulation du fer est un mécanisme compliqué, donner des compléments alimentaires riches en fer relève d’une décision médicale qui doit s’appuyer notamment sur des examens sanguins. Supplémenter systématiquement une femme en fer alors qu’elle n’en a pas besoin peut être plus risqué pour sa santé que bénéfique.

Pour ces raisons, BeMum ne propose donc pas de fer dans ses compléments alimentaires, mais vous aide pour tomber enceinte avec un programme profertilité, des compléments alimentaires de qualité et un accompagnement personnalisé.

Ce n’est pas parce que les compléments alimentaires BeMum ne contiennent pas de fer que nous ne nous préoccupons pas d’optimiser les apports quotidiens en fer. Les vitamines contenues dans les compléments alimentaires BeMum contiennent des vitamines et des minéraux essentiels à une bonne fertilité, mais aussi des vitamines qui contribuent à une meilleure absorption du fer contenu dans l’alimentation.

D’autres nutriments comme des oligo-éléments comme le zinc, présent dans les compléments alimentaires BeMum, contribuent à la bonne absorption du fer. L'équilibre nutritionnel global est donc essentiel pour assurer une absorption et une utilisation adéquates du fer, c’est précisément cet équilibre qu’apporte aussi le programme BeMum.

see all our reviews on
Remboursement partiel possible par votre mutuelle

Remboursement partiel possible par votre mutuelle

Recommandé par les gynécologues

Recommandé par les gynécologues

Fabriqués en France avec des formules naturelles

Fabriqués en France avec des formules naturelles

Vos données sont 100% sécurisées et confidentielles

Vos données sont 100% sécurisées et confidentielles