Optimiser ses chances de tomber enceinte : quelles solutions ?

Changer son hygiène de vie, améliorer son alimentation, il existe de nombreuses petites actions du quotidien permettent de booster sa fertilité.

Comment optimiser ses chances de tomber enceinte ?

Pour certains couples, concevoir un enfant se révèle plus compliqué que pour d’autres. L’âge, le poids, les pathologies ou encore les habitudes alimentaires peuvent influer sur la fertilité d’une femme. Découvrez comment, par des mesures faciles à mettre en place, optimiser ses chances de tomber enceinte.

Comment booster sa fertilité ?

Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), en France, environ un couple sur huit consulte en raison de difficultés à concevoir un enfant. L’Inserm précise que dans 10 à 15% des cas, elle n'est pas attribuable à un défaut spécifique d’un des deux partenaires.

L’infertilité, qui est définit par l’incapacité, pour un couple d’obtenir naturellement une grossesse désirée après 12 mois de rapports sexuels réguliers non protégés, peut être influencée par plusieurs facteurs.

Chez la femme, comme chez l’homme, l’infertilité peut être liée à de nombreux facteurs environnementaux. L’alimentation, le style de vie, le stress, la consommation de tabac et d’alcool peuvent avoir des effets délétères sur la fertilité et accélérer le vieillissement des ovocytes. Pour optimiser ses chances de tomber enceinte, réduire le stress oxydatif par l’adoption de mesures naturelles au quotidien est indispensable.

Adapter son alimentation

L’alimentation joue un rôle crucial pour optimiser ses chances de tomber enceinte. C’est sans aucun doute l’un des premiers facteur à modifier pour réussir à concevoir plus vite. Ce que vous mettez dans votre assiette est important pendant la grossesse, mais aussi avant. Avoir une alimentation variée et équilibrée peut aider à concevoir un enfant.

Pour optimiser ses chances de tomber enceinte, misez sur des produits de qualité. Fuyez les produits exposés aux pesticides et tournez-vous vers des produits bio de préférence. Dans l’assiette, faites le plein de vitamines, de minéraux et d'antioxydants en adoptant une alimentation riche en fruits, légumes et céréales complètes. Côté protéines, variez le plus possible ses sources. N’oubliez pas les protéines végétales, telles que les lentilles, les pois cassés, les pois chiches, les haricots blancs ou encore les haricots rouges. Les aliments riches en oméga 3 et en vitamine B9 figurent également parmi les aliments à consommer afin d’optimiser ses chances de tomber enceinte.

Contrôler son poids peut également être nécessaire afin de booster naturellement sa fertilité. Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), chez la femme, le risque d’infertilité après un an de tentative est augmenté de 27% en cas de surpoids et de 78% en cas d’obésité. En bouleversant l’équilibre hormonal, le poids peut entrainer une baisse de la fertilité. Apprendre à gérer son poids avant la grossesse permet également de réduire le risque de diabète gestationnel et contribue à la bonne santé de l’enfant.

Adopter un mode de vie sain

Féminine comme masculine, la fertilité peut être améliorée au simple moyen d’une alimentation variée, conjuguée à un mode de vie sain. Adopter une bonne hygiène de vie permet de mettre le corps dans de meilleures dispositions afin de favoriser la conception. En plus de l’âge, la fertilité est influencée par différents éléments pouvant induire un stress oxydatif. La consommation d’alcool, le tabagisme, la pollution ou encore la sédentarité, sont autant de facteurs oxydants. Le stress oxydatif peut contribuer à faire baisser la fertilité féminine. Pour optimiser ses chances de tomber enceinte, la réduction du stress oxydatif, notamment par l’apport d’antioxydants, est indispensable.

Se faire aider par un professionnel

Être entouré de professionnel est indispensable pour optimiser ses chances de tomber enceinte. Il s’agira de se tourner vers les bons professionnels de la santé pour réaliser un bilan d’infertilité complet. Le bilan d’infertilité comprend une série d’examens permettant d’évaluer la fertilité et de déceler d'éventuelles anomalies. Les examens à réaliser sont notamment les suivants :

  • La courbe de températures : cet examen permet de déterminer la durée et la régularité du cycle. Il permettra notamment de se renseigner sur la présence ou non de l’ovulation et de sa date. Connaître cette donnée est essentiel pour savoir à quelle période il est plus opportun d’avoir une relation sexuelle.
  • Le bilan hormonal : il permet d'estimer la réserve ovarienne et de vérifier son fonctionnement. Le bilan hormonal s’effectue grâce aux dosages sanguins de différentes hormones déterminées selon le contexte.
  • L’hystérosalpingographie : il s’agit d’un examen radiologique permettant d’évaluer la perméabilité des trompes utérines et de visualiser l'intérieur de l'utérus.
  • L’échographie endovaginale : cet examen est réalisé afin d’étudier la morphologique de l’utérus ainsi que les possibilités d’implantation. Il s’agira également de rechercher une pathologie organique telle que l’endométriome, mais aussi fonctionnelle, comme le syndrome des ovaires polykystiques.

Le bilan d’infertilité doit être effectué par la femme, mais aussi par l’homme, afin d’orienter le couple sur la bonne prise en charge. Cette prise en charge pourra également passer par un accompagnement nutritionnel. Se faire aider par un professionnel de la nutrition est idéal pour mettre en place facilement de nouvelles habitudes de vie et ainsi optimiser ses chances de tomber enceinte.

Quand faire l’amour pour tomber enceinte ?

Pour optimiser ses chances de tomber enceinte, le rapport doit idéalement avoir lieu dans les moments proches de l'ovulation. Connaître son corps et connaître sa période d’ovulation est donc indispensable pour savoir à quel moment faire l’amour avec son partenaire.

Le cycle féminin est rythmé par deux phases : une phase folliculaire de 14 jours et une phase lutéale de 14 jour. Selon les femmes, ces phases peuvent être plus ou moins régulières.

La période d’ovulation désigne le moment où l’ovaire expulse un ovule au cours du cycle menstruel. La première ovulation débute à la puberté et se produit normalement tous les mois jusqu’à la ménopause. L’ovulation a généralement lieu 14 jours avant la fin du cycle menstruel, soit 14 jours avant les règles. Ce calendrier s’applique aux femmes ayant un cycle régulier de 28 jours.

Pour optimiser ses chances de tomber enceinte, il est crucial de savoir reconnaître les signes annonciateurs de l’ovulation. L’ovulation se manifeste généralement par les signes suivants :

  • La glaire cervicale : la glaire cervicale permet de nourrir et transporter les spermatozoïdes pour féconder l’ovule. En période d’ovulation, elle devient plus abondante et translucide.
  • La température : au début du cycle, la température est assez basse et relativement stable. Au moment de la phase d’ovulation, on observe une légère baisse de température puis une augmentation soudaine. L'augmentation de température indique que l'ovulation a eu lieu la veille.
  • La libido : la nature étant bien fait, les hormones libérées par le corps pendant la période de l’ovulation augmentent sensiblement la libido.

La glaire cervicale, la température et la libido sont les trois principaux indicateurs à prendre en compte pour optimiser ses chances de tomber enceinte. Pour vous aider, des tests d’ovulation, qui permettent de détecter l’hormone sécrétée entre 24 et 48 heures avant l’ovulation, sont également disponibles en pharmacie.

Une fois la période d’ovulation identifiée, ne reste qu’à prévoir un instant avec son partenaire. Un rapport tous les 2 jours durant la fenêtre de fécondité, à savoir 2-3 jours avant et après l’ovulation, est la fréquence idéale. L'idéal, c'est que les spermatozoïdes se trouvent déjà dans les trompes au moment de l'ovulation : en général, c'est donc le rapport de la veille de l'ovulation qui est le plus fécondant. Les rapports sexuels pour tomber enceinte ne doivent pas se transformer en corvée, au risque de nuire à l’équilibre du couple.

Articles qui peuvent vous intéresser

Nos compléments alimentaires sont fabriqués en France

Développé par des experts de la nutrition et de la fertilité

Remboursement partiel possible par votre mutuelle

Vos données sont 100% sécurisées et confidentielles