Test d’ovulation : tout ce qu’il faut savoir pour tomber enceinte

Le test d’ovulation reste le meilleur moyen pour connaitre le jour de son ovulation mais lesquels utiliser, à quels moments et comment ?

Test d'ovulation : Comment ça marche ?

Identifier sa période d’ovulation permet de maximiser ses chances de tomber enceinte. Pour connaître le moment le plus propice à la conception, plusieurs méthodes existent. Parmi elles : le test d’ovulation. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le test d’ovulation pour repérer plus facilement votre période de fécondité.

Qu’est-ce que l’ovulation ?

L’ovulation désigne le moment où l’un des deux ovaires libère un ovocyte pour qu’il puisse être fécondé par un spermatozoïde. La première ovulation se produit à la puberté. Ce processus a généralement lieu une fois par mois jusqu’à la ménopause. L'ovulation est cyclique et se reproduit tous les 28 jours en moyenne quand il n'y a pas de grossesse.

Plus on avance dans l’âge, plus l’ovulation peut se montrer aléatoire. L’âge impacte à la fois le nombre d’ovules disponibles mais aussi sur leur viabilité. D’autres facteurs peuvent également empêcher l’ovulation : des raisons médicales telles que l’hypothyroïdie et le diabète, le surpoids, l’activité physique intense ou encore une émotion forte.

Quelles sont les différentes phases du cycle féminin ?

Le cycle féminin est rythmé par quatre phases :

  • La phase folliculaire : la phase folliculaire est la première du cycle menstruel. L’ovaire produit de plus en plus d’hormones œstrogènes, ce qui provoque l’épaississement de l’endomètre. Dans ce même temps, l’hormone folliculostimulante stimule les follicules ovariens pour qu’ils grossissent. Au terme de cette phase, un seul follicule parviendra à maturité et délivrera un ovule.
  • La phase d’ovulation : durant la phase d’ovulation, l’afflux d’œstrogènes augmente la sécrétion de l’hormone lutéinisante. L’hormone lutéinisante provoque la rupture du follicule et libère l’ovule. Lorsque le cycle dure 28 jours, la phase de l’ovulation se produit généralement au 14e jour. L’ovule sort de l’ovaire par la trompe de Fallope la plus proche où il pourra y être fécondé par un spermatozoïde.
  • La phase lutéale : cette phase a lieu après l’ovulation et se termine la veille de l’arrivée des règles suivantes. Le follicule ayant libéré l’ovule se transforme en « corps jaune ». Les cellules du corps jaune produisent des œstrogènes ainsi qu’une grande quantité de progestérone. La progestérone stimule l’endomètre qui se prépare à accueillir un ovule fécondé.
  • Les menstruations : si l’ovule n’est pas fécondé, l’endomètre se désintègre. Il est ensuite rejeté par l’orifice vaginal. C’est là que débutent les menstruations.

Ces différentes phases peuvent avoir des durées différentes et se présenter de manière plus ou moins régulière. Chaque femme et chaque cycle sont différents. Le cycle féminin dure généralement 28 jours. Dans ce cas, l’ovulation a lieu 14 jours avant la fin du cycle menstruel, soit 14 jours avant les règles. Lorsque le cycle est plus court et qu’il dure 21 jours, l'ovulation se produit le 7e jour après le premier jour des règles. Si votre cycle est long, d’une durée de 33 jours, l’ovulation a lieu plus tardivement, soit 19 jours après le premier jour des règles.

Comment fonctionne le test d’ovulation ?

 Le test d'ovulation est un test urinaire. Il s’effectue le matin avec les premières urines afin de déterminer la date de l'ovulation et de connaître le meilleur moment pour avoir des rapports et concevoir.

Les tests d’ovulation permettent de détecter le pic urinaire d’hormone lutéinisante, sécrétée autour de l'ovulation et qui déclenche la libération d’un ovule par l’ovaire. La lutéine est présente tout au long du cycle, mais elle augmente significativement 12 à 36h avant l'ovulation. À cette période, elle s'élimine dans les urines et devient ainsi détectable par le test. Le test d’ovulation permet alors de connaître le moment où vous avez le plus de chances de tomber enceinte.

Pour garantir la fiabilité des résultats, il est préférable de tester son urine chaque jour à heure fixe. La plupart des tests contiennent entre cinq et sept bâtonnets de tests destinés à détecter l'hormone LH dans l'urine. Tout comme pour les tests de grossesse, de nombreux tests d’ovulation affichent le résultat avec des bandes. Généralement, une seule bande signifie que la personne qui réalise le test n’est pas encore en période d’ovulation. Si deux bandes apparaissent, l’ovulation est en train de se produire, ou elle va survenir d’ici 1 à 2 jours.

Le seuil de détection de la LH urinaire varie d’une marque à l’autre, avec une sensibilité allant de 25 à 40 mIU/ml selon les modèles. Le test d’ovulation est vendu librement en pharmacie. Son prix varie d’un dispositif à l’autre.

Quand faire l'amour avec un test d'ovulation positif ?

Avant de réaliser le test d’ovulation, il est préférable de déterminer approximativement sa période d’ovulation. Une femme avec un cycle de 28 jours aura une ovulation prévue aux alentours du 14e jour. Le premier test d’ovulation pourra donc être effectué le 11ème jour, soit 10 jours après le début des règles.

Lorsque le test est positif, l’ovulation a lieu dans les 12 à 36 heures. L'idéal, c'est que les spermatozoïdes se trouvent déjà dans les trompes au moment de l'ovulation : en général, c'est donc le rapport de la veille de l'ovulation qui le plus de chance d’^tre fécondant. Pour accroître vos chances de tomber enceinte, il est donc recommandé d’avoir un rapport sexuel durant cette période.

Quels sont les autres moyens de savoir quand on ovule ?

 Le test d’ovulation n’est pas la seule manière de connaître sa période d’ovulation. Beaucoup de femmes ressentent des symptômes physiques et émotionnels. Les signes de l’ovulation sont généralement assez reconnaissables. Plusieurs éléments vous aideront à savoir quel est le meilleur moment pour essayer de concevoir.

La glaire cervicale

La glaire cervicale joue un rôle important dans la fécondité. Sécrétée par le col de l’utérus, elle est composée de mucus, d’eau, de sels minéraux et de protéines. La glaire cervicale est constituée de filaments disposés en réseau. Elle forme une sorte de maillage qui lui permet de fermer hermétiquement le col de l'utérus pour le protéger des bactéries et empêcher le passage des spermatozoïdes. À l’approche de la période d’ovulation, cette substance visqueuse augmente en quantité et devient plus fluide et filante. La glaire cervicale se transforme et son pH augmente afin de favoriser le passage des spermatozoïdes du vagin vers l’utérus, puis vers les trompes.

À la fin du cycle menstruel, la glaire cervicale s’appauvrit et se dessèche afin de boucher hermétiquement le col de l’utérus et d’empêcher les spermatozoïdes, mais aussi les bactéries de pouvoir remonter dans l’utérus.

Les symptômes physiques et émotionnels

Bien que les symptômes puissent apparaître de façon variable selon les femmes, plusieurs signes physiques et émotionnels peuvent aider à identifier l’ovulation :

  • Une sensation de pesanteur en bas du ventre ;
  • Un pincement à droite ou à gauche ;
  • Une sensation de ballonnement ;
  • Des crampes abdominales pouvant varier en intensité ;
  • Une tension dans les seins ;
  • Une augmentation de la libido.

La température corporelle est également un moyen efficace de déterminer sa période d’ovulation. Au cours d'un cycle normal, durant la phase folliculaire, elle est inférieure à 37°C et varie peu. Juste avant l'ovulation, la température chute avant de remonter, au-dessus de 37°C et de se maintenir à ce niveau pendant la durée de la phase lutéale. L’utilisation de la courbe de température, tout comme celle du test d’ovulation, est notamment indiquée lorsqu'un couple éprouve des difficultés à concevoir malgré plusieurs mois de rapports sexuels réguliers.

Avoir une alimentation variée et équilibrée, et adopter un mode de vie sain, peut également aider à concevoir un enfant. En cas de difficulté à tomber enceinte, un bilan d’infertilité pourra être nécessaire afin d’optimiser ses chances d’avoir un enfant.

Articles qui peuvent vous intéresser

Nos compléments alimentaires sont fabriqués en France

Développé par des experts de la nutrition et de la fertilité

Remboursement partiel possible par votre mutuelle

Vos données sont 100% sécurisées et confidentielles