logo BeMum
Test de fertilitéTEST DE FERTILITÉMon espace

Booster sa fertilité: quels compléments alimentaires choisir ?

Durée de lecture : 6 minutes

Découvrez quel est le lien entre la supplémentation et la fertilité et booster vos chances de concevoir un enfant avec des compléments alimentaires.

BeMum vous aide pour tomber enceinte plus facilement !

Supplémentation et fertilité : tout savoir sur les compléments alimentaires pour tomber enceinte

« Comment booster sa fertilité ? » C’est une question que beaucoup de femmes et d’hommes en attente de grossesse se posent. Pour améliorer ses chances de tomber enceinte, plusieurs solutions peuvent être envisagées. Parmi elles, on retrouve les compléments alimentaires. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le lien entre la supplémentation et la fertilité. Mais alors, pourquoi prendre des compléments alimentaires ? 

Supplémentaire et fertilité : quel est le rôle des compléments alimentaires ?

Dans le cadre de l’adoption d’un régime alimentaire pro fertilité, la prise de compléments alimentaires peut être nécessaire. Comme leur nom l’indique, les compléments alimentaires viennent compléter notre alimentation. Les compléments alimentaires ont pour vocation d’apporter au corps tous les nutriments dont il a besoin en quantité suffisante chaque jour pour fonctionner de manière optimale. Ils sont bien un supplément, un complément, à une alimentation qui, pour obtenir rapidement un bébé, doit être la plus variée possible. Prendre une supplémentation ne pourra jamais remplacer une alimentation équilibrée qui apporte chaque jour le bon nombre de calories et tous les nutriments indispensables. Toutefois, certains compléments alimentaires peuvent être déterminants au moment de vouloir obtenir une grossesse.

 

Pourquoi prendre des compléments alimentaires pour la fertilité ?

S’il est vrai que les compléments alimentaires ne remplacent pas une alimentation équilibrée, il est aussi exact qu’une prise quotidienne peut s’avérer très importante pour lutter contre l’infertilité et optimiser la fertilité des femmes mais aussi des hommes notamment dans trois cas :

 

  • Lorsque nos habitudes alimentaires ne permettent pas de nous apporter les nutriments en quantité et en qualité suffisantes. Pour les personnes qui n’aiment le poisson, il sera difficile de couvrir les besoins en omega-3 ou bien en hiver le manque d’exposition au soleil rend plus difficile l’activation de la vitamine A. 
  • Dans une situation particulière comme le désir d’enfant, le besoin de notre organisme pour certains nutriments est tellement important qu’une alimentation, même variée et équilibrée, ne permet pas d’apporter les quantités indispensables pour tous ces nutriments. C’est par exemple le cas du régime profertilité qui en plus d’une alimentation équilibrée demande de grandes quantités de vitamines comme B9 ou D que ne peut couvrir une alimentation même saine. Dans ce cas, une supplémentation pour la fertilité peut être recommandée.
  • Enfin, dans certaines situations, des substances contenues normalement dans notre alimentation ne sont pas présentes en quantités suffisantes pour faire fonctionner notre organisme de manière optimale. C’est le cas de l’inositol contenu par exemple dans les graines ou de la carnitine contenue dans la viande rouge qui sont toutes les deux, des molécules essentielles à une bonne fertilité et que nos régimes alimentaires apportent de moins en moins.

Une prise quotidienne de compléments alimentaires permet ainsi de s’assurer que malgré un apport alimentaire insuffisant ou un besoin important de notre organisme, notre apport quotidien est bien couvert pour tous les nutriments essentiels à la bonne fertilité de la femme comme de l’homme. Les compléments alimentaires permettront alors d’optimiser ses chances de concevoir un enfant, mais aussi de mieux préparer son corps à accueillir une grossesse. 

Quels compléments alimentaires pour booster sa fertilité ? 

Les chercheurs ont identifié plusieurs micronutriments pour lesquels des taux sanguins trop bas augmentent le risque d’infertilité entrainant notamment des troubles de l’ovulation. Suivant l’importance et l’origine de ce manque, il est courant de parler de déficit nutritionnel ou de carence alimentaire.  

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un nutriment pourrait avoir un taux insuffisant dans le sang, une alimentation pauvre ou carencée pour ce nutriment ou bien, une utilisation importante d’un nutriment par l’organisme que l’apport alimentaire ne suffit plus à couvrir. Des difficultés à absorber certains nutriments contenus dans l’alimentation sont aussi évoquées. 

Vitamines et minéraux essentiels 

Les médecins ont identifié sept nutriments essentiels à la fertilité, 4 vitamines : B6, B9 ou acide folique, B12 et D et 3 oligoéléments : zinc, sélénium et iode. Les carences en fer sont aussi préjudiciables à la bonne fertilité mais à l’exception d’un léger déficit alimentaire en fer (manque de fer dans l’alimentation), la régularisation du taux de fer reste un problème complexe qui nécessite un avis médical.

Le rétablissement d’un statut optimal pour ces micronutriments essentiels par une supplémentation pour la fertilité, pourrait avoir un impact positif sur divers aspects de la fonction reproductive de la femme. Plusieurs études montrent par exemple une diminution temps nécessaire pour concevoir ou une augmentation des taux de fécondité́ de femmes présentant des cycles menstruels irréguliers, courts ou longs.

Il est donc recommandé de s’assurer d’un apport suffisant et surtout régulier pour ces nutriments essentiels à la fertilité de la femme par l’intermédiaire de l’alimentation et de la prise de gélules de compléments alimentaires. En cas de déficit ou de carence, une alimentation variée est la première solution à adopter. Une supplémentation avec des compléments alimentaires peut aussi être envisagée pour compléter l’alimentation et optimiser vos chances de concevoir un enfant.

Vitamine D 

La vitamine D est une des vitamines les plus importantes pour la fertilité. Il est largement reconnu que la concentration dans le sang et dans le liquide folliculaire est un marqueur essentiel de la fertilité. Les femmes ayant un faible taux de vitamine D ont nettement moins de chance d’obtenir une grossesse que celles ayant un taux normal de vitamine D.

La vitamine D étant rare dans notre alimentation (poissons gras et œufs), il est essentiel de s’assurer d’un apport quotidien suffisant et au besoin, de prendre une supplémentation pour la fertilité en vitamine D afin d’éviter des manques et d’accroître ses chances de concevoir un enfant rapidement.

Vitamine B9 et B12 

La vitamine B9 étant essentielle à la fertilité, une diminution même légère de la concentration sanguine est largement reconnue pour diminuer la fonction reproductive de la femme. Les folates sont importants pour la qualité et la maturation des ovocytes, l'implantation, la croissance du fœtus et le développement de ses organes et celui du futur bébé. Un apport plus élevé en folates, notamment par le biais de compléments alimentaires pour la fertilité, est associé à une réserve ovarienne plus élevée. Si une supplémentation en vitamine B9 avant la conception est indiquée, un apport complémentaire en vitamine B-12 semble donner de meilleurs résultats encore. 

La vitamine B9 permet aussi de lutter contre les effets d'une exposition à la pollution atmosphérique liée au trafic conduisant à une fécondité et à une fertilité plus faible chez les femmes qui tentent de concevoir spontanément et par le biais de techniques de procréation assistée. 

Substances nutritionnelles 

Les fruits et légumes apportés par notre alimentation contiennent de nombreuses substances qui ont des effets bénéfiques pour la santé. De nombreux légumes contiennent des dérivés de vitamines utiles à maintenir notre bonne santé, les carottes sont riches en carotènes, précurseurs de la vitamine A ou les légumes verts comme les haricots verts sont riches en acide folique, précurseur de la vitamine B9. 

Plusieurs plantes contiennent aussi des molécules antioxydantes comme le lycopène des tomates ou le resvératrol du raisin qui aide à lutter contre le stress oxydatif. La viande est riche en carnitine, le poisson en omega-3 et les abats en CoQ10. Les graines contiennent de l’inositol indispensable à la bonne maturation des ovocytes. Malheureusement, la quantité contenue dans nos aliments reste faible et souvent insuffisante pour améliorer la fertilité, ce qui impose de devoir prendre une supplémentation sous forme de compléments alimentaires pour la fertilité.

Inositol 

L’inositol est une molécule qui joue un rôle majeur dans le fonctionnement de l’organisme. Cette molécule est largement impliquée dans la fertilité, aussi bien chez l’homme que chez la femme. Elle se retrouve en petite quantité dans certains végétaux comme les graines. 

 De nombreuses études cliniques montrent que chez les femmes souffrant de syndrome des ovaires polykystiques, ou SOPK, une supplémentation à base de myo-inositol et de D-chiro-inositol associée à des antioxydants, des vitamines et des minéraux comme le chrome augmentait la sensibilité à l'insuline, diminuait l'hyperandrogénie et améliorait le cycle menstruel en réduisant le syndrome d'hyperstimulation ovarienne. Comme l’inositol améliore la qualité des ovocytes, le taux de grossesse et le nombre de naissances vivantes, sont significativement améliorés. Une supplémentation en inositol par l’intermédiaire de gélules de compléments alimentaires peut donc être conseillée pour améliorer ses chances de concevoir un enfant. 

CoQ10 

La coenzyme Q10 (CoQ10) est un piégeur de radicaux libres qui fonctionne comme un antioxydant. Le CoQ10 joue un rôle crucial à la fois dans le métabolisme énergétique et dans la protection des membranes biologiques comme celle de l’ovocyte contre le stress oxydatif. 

Plusieurs études cliniques ont montré que le CoQ10 joue un rôle protecteur dans le processus de vieillissement des ovocytes après l'ovulation. Des compléments alimentaires contenant du CoQ10 améliorent la capacité de maturation des ovocytes âgés ainsi que la capacité de fécondation des ovocytes âgés. Le CoQ10 diminue aussi les dommages à l'ADN induits par le stress oxydatif et l'apoptose, la mort cellulaire, des ovocytes âgés. De plus, une supplémentation avec du CoQ10 améliore la réponse ovarienne à la stimulation et les paramètres embryologiques chez les femmes jeunes ayant une faible réserve ovarienne dans les cycles FIV-ICSI. Dans le cadre de l’adoption d’une alimentation pro fertilité et de la mise en place de saines habitudes de vie, le complément alimentaire à la CoQ10 contribue à la fertilité et à la reproduction. 

Carnitine 

La carnitine est une molécule que l’on retrouve notamment dans la viande rouge, les abats mais aussi dans certains produits laitiers. Elle intervient dans le développement des ovocytes et des embryons, très probablement en favorisant le métabolisme des lipides et en maintenant la production d'énergie. Les ovocytes, comme les spermatozoïdes ont un grand besoin d’énergie pour se développer. Elle module aussi le métabolisme du glucose. 

Il existe de nombreuses preuves cliniques concernant la contribution de la carnitine à la qualité des ovocytes et à la croissance des embryons chez la femme. Il est conseillé d’apporter deux formes naturelles de la carnitine, la L-carnitine et l’acétyle-carnitine. 

Des compléments alimentaires contenant des nutriments essentiels comme les vitamines B9, B12 et D ainsi que des oligoéléments comme le zinc, le sélénium et l’iode permettent de s’assurer d’un apport quotidien indispensable pour booster sa fertilité et augmenter ses chances de concevoir un enfant. 

Une supplémentation en inositol, idéalement associé à du chrome, se justifie en cas du syndrome des ovaires polykystiques. Pour lutter contre les effets du stress oxydatif lié tant à l’âge qu’à l’environnement comme la pollution, une supplémentation à base de vitamine B9 et B12 associée avec des antioxydants comme la vitamine C, la vitamine E, la carnitine ou le resvératrol a montré des effets bénéfiques.

Supplémentation et fertilité : améliorer la qualité spermatique

Si une supplémentation peut être bénéfique pour booster sa fertilité, des compléments alimentaires ont aussi largement démontré tout le bénéfice qu’ils peuvent apporter à l’amélioration de la qualité spermatique et de la mobilité des spermatozoïdes. 

Chez l’homme, la principale cause de l’infertilité inexpliquée est le désordre du stress oxydatif qui est notamment responsable de la fragmentation de l’ADN spermatique. En plus de diminuer la qualité spermatique, cette fragmentation trop élevée peut être aussi liée à une augmentation des fausses couches précoces. 

Pour rétablir un bon équilibre oxydatif, les médecins ont testé avec succès la prise d’antioxydants qui, depuis une quinzaine d’années, ont démontré leur intérêt dans de nombreuses études cliniques en faisant baisser le risque d’infertilité. Parmi les antioxydants ayant largement démontré leurs bénéfices pour la qualité spermatique de l’homme infertile, il faut citer les vitamines C et E, des oligoéléments comme le zinc et le sélénium mais aussi des molécules comme le coenzyme Q10 que l’on retrouve, mais en trop petites quantités, dans la viande bœuf et de poulet. 

Le spermatozoïde est une cellule ayant particulièrement besoin d’énergie pour se déplacer, la carnitine est aussi largement recommandée par les médecins pour améliorer la qualité du sperme car elle est connue pour contribuer à la production d’énergie par la cellule. La vitamine B9 ou acide folique est aussi un nutriment important pour l’homme pour améliorer sa fertilité et booster ses chances de concevoir.

C’est quoi les nutriments contenus dans les compléments alimentaires ?

 Les nutriments constituent les briques essentielles de notre organisme et sont apportés par notre alimentation. Les nutritionnistes distinguent généralement les macronutriments représentés par trois grandes familles que sont les protéines, les glucides (ou sucres) et les lipides et les micronutriments, essentiellement les vitamines et les minéraux dont les oligoéléments.

Les macronutriments

Les macronutriments apportent l’essentiel de nos calories, l’énergie indispensable au fonctionnement de notre organisme. Les macroéléments sont aussi utilisés par notre organisme comme briques pour la réparation ou la construction de nos nouvelles cellules. Une consommation de protéines, de sucres et de lipide participe à la fois à fournir l’énergie mais aussi à réparer, construire et renouveler nos cellules.

Les micronutriments

Les micronutriments n’apportent en revanche pas ou très peu de calories mais sont tout aussi indispensables au fonctionnement de notre organisme bien que nécessaires en plus petites quantités. Les micronutriments ne pouvant être synthétisés par notre organisme ni même stockés durablement, un apport alimentaire quotidien est indispensable, notamment dans le cadre d’une supplémentation pour la fertilité. Les grandes familles de micronutriments sont :

  • Les vitamines qui sont des molécules naturelles qui bien que nécessaires en toutes petites quantités, quelques microgrammes à quelques milligrammes chaque jour,
  • Les minéraux comme le calcium, magnésium, phosphore ou le sodium, quelques grammes chaque jour,
  • Les oligoéléments sont aussi des minéraux mais dont le besoin n’est que de quelques milligrammes par jour (oligo veut dire en grec « peu abondant ») comme le zinc, le cuivre, le sélénium ou l’iode. 

L’autre caractéristique commune aux micronutriments est que si la quantité dans le sang n’est pas optimale, un trouble et même une maladie plus ou moins grave peuvent se développer, une diminution de la fertilité en fait partie. Veiller à un apport régulier par une alimentation équilibrée et variée est ainsi indispensable pour maintenir un taux sanguin optimal et se prévenir de ces troubles ou maladies. 

Une supplémentation pour la fertilité par l’intermédiaire de compléments alimentaires spécialement dédiés est également un bon moyen de compléter ses apports nutritionnels. Dans le cadre d’un régime pro fertilité, les gélules de compléments alimentaires aident à améliorer la qualité des ovocytes chez la femme et contribuent à renforcer la vitalité et la mobilité des spermatozoïdes chez l’homme.

 Conclusion 

Des compléments alimentaires contenant des nutriments essentiels comme les vitamines B9, B12 et D ainsi que des oligoéléments comme le zinc, le sélénium et l’iode permet de s’assurer d’un apport quotidien indispensable pour booster sa fertilité.  

Une supplémentation en inositol, idéalement associé à du chrome se justifie en cas de SOPK alors que pour lutter contre les effets du stress oxydatif lié tant à l’âge qu’à l’environnement comme la pollution, une supplémentation à base de vitamine B9 et B12 associée avec des antioxydants comme la vitamine C, la vitamine E, la carnitine ou le resvératrol a montré des effets bénéfiques.

Conseil BeMum

Nous avons conçu et développé BeMum, un programme de nutrition personnalisée permettant d'optimiser la fertilité de toutes les femmes en désir d'enfants.

Faites notre test Fertilité et découvrez votre programme sur-mesure choisi par nos experts pour vous aider à tomber enceinte.

see all our reviews on
Remboursement partiel possible par votre mutuelle

Remboursement partiel possible par votre mutuelle

Recommandé par les gynécologues

Recommandé par les gynécologues

Fabriqués en France avec des formules naturelles

Fabriqués en France avec des formules naturelles

Vos données sont 100% sécurisées et confidentielles

Vos données sont 100% sécurisées et confidentielles